L’histoire d’un changement, Partie I : Rétrospective

By Cafaidy In Canon, Personnel, Photographie

C’est décidé je vends mon matériel photo! mais une rétrospective s’impose car pour savoir où l’on va il faut se rappeler d’où on vient!

Mes débuts

Depuis déjà 10 ans que je fais des photos, fidéle à la marque Canon depuis, malheureusement je dois changer de matériel.

Il y a 14 ans j’ai commencé avec un Canon A70, en tant qu’amateur, à l’époque je faisais mes dents sur PWS (Planete Power Shot) un site d’échange de photos et de conseil, sur se site là les pro et les amateurs se côtoyaient, non sans injures et tricheries, en partie c’est pour cela que ce site n’existe plus.

D’ailleurs c’est avec cet appareil photo que j’ai gagné mon premier concours photo sur le thème que la solitude animale, j’avais fait une photo d’un chien qui m’aboyait dessus en passant sa tête au travers d’un trou dans un mur de parpaing.

Cet appareil photo numérique, aller je vais dire APN à partir de maintenant, sortie en mi-2003 avait 3.2 millions de pixels, avec un zoom 35-105mm ƒ2.8-4.8, il pouvait même faire des vidéos en 640×480, un écran de 1.5″, 5 points d’autofocus AiAf, mais un point AF central et un viseur mécanique, pas mal pour l’époque.

J’ai pas mal vadrouillé avec cet APN, j’avais tous les accessoires, la bague filtre, le convertisseur Wide angle (Grand angle), le convertisseur fish-eye, etc…

J’avais beaucoup réfléchi à m’acheter le 350D à sa sortie, mais trop cher, je me suis donc replié sur un S3IS, lequel avait de très beaux atouts, mais je ne l’ai pas gardé très longtemps, c’était une période de ma vie creuse en créativité.

J’ai fini par le revendre et je suis passé sur un le Canon 1000D dès sa sortie, avec un pack 18-55mm et 50-250mm, wôw c’était une révolution pour moi, même mon père et mon frère en étaient jaloux.

APS-C avec 10 millions de pixels, 35 zones d’évaluation travaillant main dans la main avec les 7 points AF, une visée reflex donc et un ISO allant de 100 à 1600, bref une merveille pour moi.

Ah je l’ai réellement trainé partout, maltraité, désert, neige, pluie, plage, vraiment partout, il a survécu à tout, le seul bémol, les verres de la correction dioptrique avaient sauté, pas grave mon oeil s’adapte rapidement.

C’est l’appareil qui m’a accompagné sur les premiers concerts au retour en france, de belles photos même en situation extrême et haut iso.

Quand j’ai ouvert « l’agence » j’ai décidé d’investir dans des 600D, avec fonction vidéo en 1080p et 50i/s, un pivot en thermes de fonction/prix, 400€ corp nu, avec lesquels on a ABUSÉ, chutes depuis des drones, dans l’eau, des traces de billes d’airsoft etc… et avec la découverte de Magic Lantern c’était nos 4X4/souffre douleurs.

Les 600D sont passés comme second boitier, car l’acquisition d’un 7D a fait évoluer ma créativité, le passage sur un boitier semi-pro vif et proactif était une révolution qui se sentait dans mes compositions.

Sortie en fin 2009 avec 18 millions de pixels, double processeur DIGIC 4, niveau à bulle électronique, monté en iso jusqu’a 12800, couverture de l’oeilleton de 100%, 19 points d’AF super précis, shutter de 1/8000 de secondes et une vitesse de rafale de 8 i/s.

Une acquisition secondaire est celle d’un Eos-M comme troisiemme boitier d’interview et d’APN pour de la street photography.

Certes des spécifications au top, mais au niveau de la qualité photo ça ne dépassait pas vraiment celle que j’obtenais avec les 600D

La solution audacieuse après beaucoup de réflexion était de choisir un modèle plus vieux et moins sexy niveau spécification, mais plus qualitatif au niveau rendu photo/vidéo.

Je suis donc passé sur le 5D MKII, à vrai dire le passage au Full Frame (FF) a changé complètement mon approche de la photo/vidéo, gouter aux focales comme le 14mm ou le 17mm est une vrai merveille, l’objectif par excellence j’ai nommé le 50mm devient un vrai 50mm, ça se sent, la monté en ISO est un changement net où monter à 1600 ISO ne fait plus peur, l’indétrônable 600D restant en secours comme second boitier.

Maintenant, cela fait deux ans que je suis sur cette configuration, un changement se fait sentir… la suite bientôt!

1 Comment
  1. […] Si vous n’avez pas lu la partie I, je vous invite à la lire, voici le lien ici […]

    Reply

Leave a Comment